Bio-Evolution

Rechercher un produit

Toxoplasma gondii

Référence
BE-A997
Conditionnement
25 tests par kit
Acide Nucléique
ADN
Marquage CE
oui

 

Toxoplasma gondii est un parasite très largement répandu dans la population humaine. Un tiers de la population mondiale pourrait être affectée par cette infection.

 

Toxoplasma gondii est un protozoaire intracellulaire obligatoire appartenant au phylum des Apicomplexa, à la classe des Conoidasida et à la sous classe des Coccidia, infectant les vertébrés à sang chaud, dont l’Homme. Son génome, d’environ 80 Mb, comporte 11 chromosomes.

 

Le principal mode de transmission à l’Homme est l’ingestion de viande insuffisamment cuite et contaminée par des parasites enkystés. Les animaux de ferme entrant dans la chaine alimentaire sont un important réservoir de Toxoplasma gondii, du fait d’une exposition potentielle à l’Homme. En outre, T. gondii pose également des problèmes vétérinaires. Le contact avec des fèces contaminées peut également constituer un danger potentiel.

 

Les manifestations de l’infection sont variées, en étroite relation avec l’état du système immunitaire. La plupart des infections sont asymptomatiques ou présentes une forme bénigne auto-résolutive. Toutefois, certains patients peuvent présenter une infection latente durant toute leur vie, du fait d’une localisation tissulaire de kystes.

 

L’infection est dangereuse lorsqu’elle est contractée in utero et pour les patients immunodéprimés, particulièrement lorsque l’immunité adaptative est compromise (SIDA, leucémies, transplantation…). Une toxoplasmose aigüe contractée durant la grossesse peut conduire à une mort fœtale ou à de sérieuses complications (cécité, surdité ou désordres du système nerveux central). Ces manifestations apparaissent chez le nouveau-né ou peuvent survenir plus tardivement.

 

Le diagnostic de la toxoplasmose repose généralement sur la détection d’anticorps sériques par ELISA, tests d’agglutination ou d’autres méthodes immunologiques (WesternBlot, Test Sabin-Feldman). Toutefois, les données sérologiques peuvent se montrer insuffisantes en cas d’immunodépression ou de diagnostic prénatal. Pour ces patients, le diagnostic par PCR temps réel présente un intérêt majeur.